Please use this identifier to cite or link to this item:https://hdl.handle.net/20.500.12259/59746
Type of publication: Konferencijų tezės nerecenzuojamuose leidiniuose / Conference theses in non-peer-reviewed publications (T2)
Field of Science: Edukologija / Education (S007)
Author(s): Andriuškevičienė, Jūratė;Kazlauskaitė, Daina;Zutkienė, Lina Danutė
Title: La perspective actionnelle en pratique
Is part of: Sustainable multilingualism 2017 : 4th international scientific conference of Institute of Foreign Languages, Vytautas Magnus University; 11th international scientific conference of language Teachers’ Association of Lithuania, May 26–27, 2017 Kaunas, Lithuania: conference abstracts / editors Nemira Mačianskienė, Servet Çelik. Kaunas : Vytautas Magnus University, 2018
Extent: p. 42-42
Date: 2018
Keywords: Foreign language learning;Multilingualism;Foreign language teaching
ISBN: 9786094673481
Abstract: Le cadre européen prône une approche actionnelle de l’enseignement / apprentissage des langues. Pour commencer, nous voudrions bien citer la définition d’une telle approche donnée par le Cadre Européen Commun de Référence pour les langues (CECRL) : L’usage d’une langue, y compris son apprentissage, comprend les actions accomplies par des gens qui, comme individus et acteurs sociaux, développent un ensemble de compétences générales et, notamment une compétence à communiquer langagièrement. Ils mettent en oeuvre les compétences dont ils disposent dans des contextes et des conditions variés et en se pliant à différentes contraintes afin de réaliser des activités langagières permettant de traiter (en réception et en production) des textes portant sur des thèmes à l’intérieur des domaines particuliers, en mobilisant les stratégies qui paraissent le mieux convenir à l’accomplissement de tâches à effectuer (CECRL, p. 15). La perspective actionnelle englobe plusieurs facteurs tels que les tâches (activité mise en pratique, ayant un but aboutissant sur un résultat ou produit concret) , les activités langagières (réception ; production, médiation, interaction), les compétences générales individuelles (savoirs, savoir-faire, savoir-être, savoir-apprendre), les domaines (public, professionnel, personnel, éducationnel), la compétence à communiquer langagièrement (3 composantes : linguistique, sociolinguistique, pragmatique), les thèmes et les sous-thèmes de communication. Le but de cet article est de décrire d’une manière plus détaillée les notions évoquées par le cadre européen telles que la tâche, la perspective actionnelle, activités centrées sur le sens t, de fournir aux enseignants des langues un outil d’une application possible de la visée actionnelle dont l’enjeu est de rendre les apprenants actifs, les faire agir imitant les situations de la vie quotidienne.[...]
Internet: https://hdl.handle.net/20.500.12259/59633
https://hdl.handle.net/20.500.12259/59633
Affiliation(s): Anglų kalbos skyrius
Kalbų ir kultūrų skyrius
Užsienio kalbų institutas
Vytauto Didžiojo universitetas
Appears in Collections:Universiteto mokslo publikacijos / University Research Publications

Files in This Item:
marc.xml7.37 kBXMLView/Open

MARC21 XML metadata

Show full item record

Page view(s)

102
checked on Aug 17, 2019

Download(s)

6
checked on Aug 17, 2019

Google ScholarTM

Check

Altmetric


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.