Please use this identifier to cite or link to this item:https://hdl.handle.net/20.500.12259/59737
Type of publication: Konferencijų tezės nerecenzuojamuose leidiniuose / Conference theses in non-peer-reviewed publications (T2)
Field of Science: Edukologija / Education (S007)
Author(s): Kazlauskaitė, Daina;Andriuškevičienė, Jūratė;Dulksnienė, Liudmila
Title: Apprentissage par les tâches en classe des langues
Is part of: Sustainable multilingualism 2017 : 4th international scientific conference of Institute of Foreign Languages, Vytautas Magnus University; 11th international scientific conference of language Teachers’ Association of Lithuania, May 26–27, 2017 Kaunas, Lithuania: conference abstracts / editors Nemira Mačianskienė, Servet Çelik. Kaunas : Vytautas Magnus University, 2018
Extent: p. 43-43
Date: 2018
Keywords: Foreign language learning;Multilingualism;Foreign language teaching
ISBN: 9786094673481
Abstract: Pour commencer notre discussion concernant l‘apprentissage par les tâches, nous trouvons nécessaire de définir la notion d‘une tâche. Le cadre européen commun pour les langues (CECRL) la définit comme « toute visée actionnelle que l’acteur se représente comme devant parvenir à un résultat donné en fonction d’un problème à résoudre, d’une obligation à remplir, d’un but qu’il s’est fixé » (CECRL, p. 16). En explicitant un peu plus, nous pourrions bien dire qu’il s’agit d’une activité en contexte, ayant un but ou un problème à résoudre ce qui, en classe de langue, pourrait se manifester par les actes de parole à accomplir (par exemple vc : saluer, demander, commander, prendre congé etc.) ou, encore plus, comme la mise en situation concrète, un exercice en interaction, de surcroît, un projet à réaliser pour obtenir un résultat ou un produit langagier. A titre d’exemple : organiser une excursion en Bourgogne ayant un nombre exact de personnes, un budget concret, visites à faire. Les apprenants devraient trouver des billets d’avion, un hôtel, faire les propositions des visites etc. Même, un vrai débutant, ayant suivi une trentaine d’heures de cours, serait capable d’effectuer certaines tâches si l’apprentissage, dès le début, était axé sur une approche actionnelle comme l’indique bien le CECRL. En réalité, l’apprenant est également un acteur social qui, dans la vie réelle, accomplit une multitude de tâches aussi bien langagières que sociales, il connait les stratégies et applique ses connaissances du monde pour les réaliser.[...]
Internet: https://hdl.handle.net/20.500.12259/59633
https://hdl.handle.net/20.500.12259/59633
Affiliation(s): Kalbų ir kultūrų skyrius
Lietuvos sveikatos mokslų universitetas. Medicinos akademija
Užsienio kalbų institutas
Vytauto Didžiojo universitetas
Appears in Collections:Universiteto mokslo publikacijos / University Research Publications

Files in This Item:
marc.xml7.31 kBXMLView/Open

MARC21 XML metadata

Show full item record

Page view(s)

134
checked on Feb 10, 2020

Download(s)

12
checked on Feb 10, 2020

Google ScholarTM

Check

Altmetric


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.